Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Représentant : Mme Nicole Paillous

Contact

 

 

Représentante : Mme Nicole Paillous

Contact►

 

 

Mars 2017 - Hommage à Jean-Louis Lacout

Jean-Louis Lacout nous a quittés à l’âge de 69 ans et nous l’avons accompagné pour ses obsèques le 11 mars à Prendeignes, dans ce beau village à proximité de Figeac, dans le Causse du Lot. Jean-Louis Lacout était un adhérent de longue date de l’Association des Anciens et Amis du CNRS-Rayonnement du CNRS. A ma prise de fonction comme représentante régionale en 2013, il avait accepté d’être membre du bureau local en Midi-Pyrénées. Qu’il soit remercié pour sa contribution au renouveau de notre association dans la région. Sa connaissance du terrain, son ouverture d’esprit lui permettait de nous faire découvrir de nombreux lieux d’intérêt et de nous ouvrir des portes qui seraient sans doute restées inaccessibles sans son énergie et son entregent.

Mais nous n’étions pas seuls à apprécier la présence constructive de Jean-Louis et à bénéficier de son expérience. Il a beaucoup œuvré dans différents domaines et pour de nombreuses associations. Cela a été brillamment rappelé par le Professeur Alain Costes lors de la nomination de Jean-Louis Lacout en 2015 comme chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur

Jean-Louis avait commencé sa carrière scientifique comme ingénieur au CNRS puis il a bifurqué vers l’enseignement supérieur et il était professeur à l’INP-ENSIACET à Toulouse. Son goût pour la recherche et les succès qu’il y rencontrait en chimie des matériaux et de l’environnement, se doublait d’une vraie passion pour la transmission des connaissances et le transfert de ses résultats de recherche vers le terrain professionnel.

Ses publications et brevets relatifs aux matériaux biocompatibles pour les prothèses ou les soins dentaires n’en sont qu’un exemple ; de même dans le domaine de l’environnement, il avait été Président de 2001 à 2010 de l’ORDIMIP (observatoire des déchets en Midi-Pyrénées).

Son talent pédagogique remarquable lui a souvent permis de proposer à des jeunes, certains loin du terrain universitaire, des domaines professionnels qu’il rendait passionnants (un point que nos adhérents de l’A3 ont pu découvrir lors d’une visite que Jean-Louis avait organisée à Albi à l’Ecole Européenne de l’Art et des Matières (EEAM) où il enseignait).

Au niveau international ses travaux était largement reconnus et il était encore invité, il y a peu, à animer un colloque international en Chine comme chairman en septembre 2017. Alors qu’il menait avec la dernière énergie son combat contre la maladie, il avait répondu en substance : « pas cette année mais l’an prochain peut-être »…

Au moment de conclure cette brève présentation, trop réductrice par rapport à la grande culture, à l’humanité et aux qualités de Jean-Louis, je pense à ce vers d’un poète aujourd’hui un peu oublié, Alain Borne :

« Si vous ne voulez pas que je vive, faites au moins pour jamais que je rêve que je rêve que je vis »

Jean-Louis, fais de beaux rêves.

Liliane Gorrichon et les membres du bureau de l’A3-Rayonnement du CNRS en Midi-Pyrénées

 

Double-cliquez pour éditer

Ceci est un texte par défaut, vous pouvez en changer la taille, la couleur et bien sûr le contenu.

Conseil design : une belle page est une page simple. Evitez d'ajouter trop de couleur et de jouer avec les tailles de police.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus