Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Le groupe Corse inclut le département : Corse (20)

 

REPRÉSENTANT RÉGIONAL : FABRICE BONARDI 

►CONTACT

La représentation régionale de l’A3 en Corse

 

Depuis la création d’une représentation régionale de l’A3 pour la Corse, le nombre d’adhérents s’est certes un peu élevé, mais l’organisation de tout événement (sans même parler des conditions sanitaires) s’est avéré malaisée dans une île où les transports collectifs sont anecdotiques, et où les temps de trajet entre les principales villes sont excessivement longs. Dans un tel contexte, les projets de visite ont pour l’heure fait long feu…

C’est regrettable bien sûr, car l’île est un véritable laboratoire à ciel ouvert, objet de l’attention de chercheurs de nombreuses disciplines, qu’ils relèvent de l’Università di Corsica, du CNRS ou d’autres institutions, nationales ou internationales. Les partenariats entre l’université et le CNRS se déploient par exemple au travers des Unités mixtes de recherche Lisa (UMR 6240) et Sciences pour l’environnement (UMR 6134) ou au sein de l’Institut d’études scientifiques de Cargèse (UMS 820).

La région est le terrain privilégié de recherches de pointe dans des domaines variés (archéologie, archéozoologie, linguistique, économie, histoire, environnement, énergies renouvelables, ressources naturelles, littoral, halieutique, géomatique...). La plupart des organismes de recherche nationaux y est implantée et d’importantes plateformes y sont installées. L’Inserm collabore avec l’université de Corse au sein de l’équipe d’accueil 7310 Bioscope Corse-Méditerranée. Le Centre de recherche de l’Inrae se répartit entre San Giuliano et Corte. L’activité du BRGM en Corse porte notamment sur la recherche en géomorphologie du littoral, eaux souterraines, risques naturels, géologie de bassin. L’équipe de chercheurs de l’Ifremer opère les réseaux de surveillance de la qualité de l’environnement et participe à des projets de recherche (aménagement, biodiversité, exploitation de ressources).

On pourrait citer pêle-mêle et parmi d’autres la Stareso (Station de recherches sous- marines et océanographiques), le Laboratoire régional d’archéologie, la plateforme expérimentale Myrte (projet développé par Areva, l’UMR 6134 et le CEA), le plateau technologique PAGLIA ORBA (optimisation du stockage de l’énergie, en collaboration avec le CEA), le projet MillEneR, le plateau de recherche collaborative INSEME ( Island Networking for Solar Energy ManagEment), l’Observatoire atmosphérique Corsica, Archeomed (partage d’informations entre géoarchéologues, géographes physiciens, paléo-environnementalistes, archéologues et historiens)…

Les travaux effectués en Corse sont régulièrement mis à l’honneur. Ainsi par exemple Antoine Aiello, directeur de la plateforme Stella Mare* (Università di Corsica) dédiée à l'ingénierie écologique marine et littorale, a-t-il reçu la médaille de l'innovation 2021 du CNRS.

A défaut de réunir les adhérents de la région, voire d’ailleurs, la représentation régionale s’efforcera de transmettre l’actualité de la recherche en Corse, grâce aux outils mis en œuvre par l’A3 Rayonnement du CNRS et sa communication.

*

*En savoir plus sur Stella Mare

Stella Mare, fondée en 2011 par le professeur Aiello, regroupe une cinquantaine d'ingénieurs, techniciens, enseignants-chercheurs, informaticiens... Stella Mare ambitionne de "mettre la science au service de la nature", notamment en collaborant avec les professionnels de la mer, véritables « lanceurs d’alertes » quant à l’état de la Méditerranée et des ressources halieutiques. Neuf programmes de recherches sont ainsi consacrés à des espèces « en tension » telles que l’huître plate, l’oursin violet, le homard... Stella Mare œuvre à la maîtrise de la production avant le retour en milieu naturel, apportant une contribution majeure aux équilibres naturels et économiques. Stella Mare a également pour mission de sensibiliser le grand public, et particulièrement les enfants, à l'environnement marin. Le rayonnement de Stella Mare au sein du bassin méditerranéen fait de la Corse une région pilote en Europe dans le domaine de l'écologie marine.