Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Activités

Les Petits-déjeuners de la science et de l'innovation sont une initiative conjointe de l'Association française pour l'avancement des sciences (AFAS), la Société d'encouragement pour l'industrie nationale (SEIN) et notre association. Ils sont l'occasion de débattre entre scientifiques, entrepreneurs, décideurs et journalistes scientifiques.

Les conférences suivies d'un débat se tiennent à l'Hôtel de l'industrie, 4 place Saint-Germain des Près pour la plupart du temps l'horaire est de 8 heures 30 à 10 heures. Les Petits-déjeuners sont ouverts à nos adhérents. Attention le nombre de place étant limité, il est indispensable de s'inscrire quinze jours avant la date de la manifestation.

Attention des conférences organisées par les trois associations peuvent se dérouler à des heures différentes !

 

 

►Patrick Saubost, responsable de cette activité pour notre association. 

.

Séance du 14 décembre 2017  : Croissance, énergie, climat. Dépasser la quadrature du cercleavec Philippe Charlez
 

Ingénieur des Mines et docteur en physique, Philippe Charlez rejoint en 1982 l’industrie pétrolière, où il a été expert en mécanique des roches pendant 15 ans. Il occupe ensuite plusieurs postes opérationnels et de direction en Ecosse, en Angola et au Kazakhstan. Spécialiste des ressources non conventionnelles et auteur de nombreux articles sur l’énergie, il a publié Gaz et pétrole de schiste en questions (Ed. Technip, 2014) et Croissance, énergie, climat. Dépasser la quadrature du cercle (Ed. De Boeck Supérieur, 2017).

Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, avant l’apparition de la machine à vapeur et de l’électricité, un homme au travail produisait chaque jour avec ses muscles, une énergie de 1 KWh, énergie que l’EDF nous facture maintenant 0,16 euro.
Depuis plus de cent cinquante ans, notre croissance et l’amélioration de notre niveau de vie se bâtissent donc sur des sources d’énergie extérieures, essentiellement fossiles (plus de 82%) et nucléaires. Cependant, l’exploitation effrénée du charbon, du pétrole et du gaz aura une fin prévisible dans moins de deux cents ans et surtout, l’utilisation que nous en avons faite modifie profondément notre environnement : l’air des grandes métropoles devient irrespirable, des écosystèmes entiers sont détruits, le climat se dérègle à cause de l’effet de serre consécutif à l’augmentation du taux de dioxyde de carbone…

Peut-on se passer complètement de l’énergie fossile, ce qui supposerait, en France seulement, la mise en œuvre, d’ici 2025, de plus de 30 000 nouvelles éoliennes de 2 MW chacune alors qu’il a fallu 15 ans pour en installer 5000 ? Plutôt qu’une réduction idéologique des énergies fossiles, le conférencier plaide pour des solutions régionales et un changement profond des comportements humains : la voiture électrique est la solution dans les grandes agglomérations mais pas en campagne ; pour la production d’électricité, le gaz s’impose (60% de rendement), le charbon est à exclure (20% de rendement), le gaz, naturel ou liquéfié, est toujours préférable au pétrole et surtout au charbon…

La démarche du conférencier, auteur du livre Croissance, énergie Climat. Dépasser la quadrature du cercle (Ed. De Boeck Supérieur), est à la fois pédagogique, historique et scientifique, et s’appuie sur des chiffres incontestables. Philippe Charlez possède une connaissance et une lecture peu répandues de la géopolitique en relation avec la production et la consommation des grandes sources d’énergie fossiles.

 

S'INSCRIRE

 

 

 

Conseil design : une belle page est une page simple. Evitez d'ajouter trop de couleur et de jouer avec les tailles de police.

Retrouver les vidéos des "Petits-déjeuners"

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus