Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Les 50 ans du Centre de biophysique moléculaire

 

 

Patrick Midoux, Directeur scientifique adjoint, et Eva Jakab Toth, Directrice du CBM, nous ont fait l’amitié de rédiger pour l’A3 Magazine dédié a la chimie, cette présentation de «leur labo» à l’occasion de l’anniversaire de sa création sur le campus d’Orléans La Source. Nos lecteurs ont déjà découvert différents chercheurs du CBM par leurs articles scientifiques (André Brack, Claudine Kieda) ou la recension de leurs livres autobiographiques (Charles Zelwer, Paul Vigny). Nous ferons connaissance ici de ses 7 directeurs successifs et des 6 thématiques constituant «son ADN» .

Cet événement d’histoire et mémoire est important pour les membres et les anciens de cet important laboratoire, mais aussi pour toute la communauté scientifique régionale. Nous avons pu y contribuer par les souvenirs personnels et différentes archives historiques et géographiques, présentées sur les panneaux et documents relatant ce demi-siècle de recherches... et de découvertes.

Le Centre de biophysique moléculaire (CBM) a fêté ses 50 ans. Il fut le premier laboratoire construit sur le campus du CNRS d’Orléans qui s’ouvrit en 1967. Le professeur Charles Sadron voulut y développer la biophysique, une discipline à l'interface de la physique, de la chimie et de la biologie. Unité propre de recherche (UPR) de l’Institut de Chimie du CNRS, c’est un laboratoire majeur du campus orléanais avec un effectif de 140 personnes. Au cours de ces 50 années, le CBM a obtenu une reconnaissance internationale pour la qualité des recherches menées et les résultats obtenus. Environ 350 jeunes docteurs furent formés et contribuèrent à sa renommée. Plusieurs ont fait ou font une brillante carrière dans le secteur académique ou privé. De nombreux chercheurs étrangers y ont séjourné et ont également renforcé sa visibilité. Le 15 septembre 2017, une journée scientifique a eu lieu avec différentes conférences sur les domaines de recherche qui ont marqué et continuent de marquer le laboratoire. De façon anecdotique, la conférence sur l’exobiologie coïncida avec le jour de la désintégration programmée de la sonde Cassini sur Saturne. Cette journée fut l’occasion de réunir tous ceux et celles qui ont passé un long moment au Centre de Biophysique Moléculaire.

 

 

 

 

 

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus