Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Réunion de lancement A3 CNRS AQUITAINE

19 mars 2018, Maison des Suds, 14 h 30

 

- Présentation des participants.

M. Barrau, chercheur CNRS, est généticien. Il a travaillé à l'INRA sur les maladies des céréales, à la retraite depuis 2 ans.
Mme Besson, ingénieure, conseillère formation à la Délégation Régionale, et à la retraite depuis juillet 2017.
M. Brout, ingénieur en chimie nucléaire, au CENBG, dans l'équipe de Mme SIMONOFF. A la retraite depuis 2002.
Mme Cazenave, éditrice, ingénieure, a travaillé au LAM, à la retraite depuis fin 2017. Est membre élu du CAES.
M. Cazenave, chercheur en microbiologie et virologie, chez M. Kahn. A la retraite depuis 2016.
M. Guitou, Ingénieur au CENBG, à la retraite depuis septembre 2017.
Mme Parnier, a été adjointe au Délégué Régional du CNRS durant de nombreuses années. Est à la retraite depuis 2016.
M. Pouligny, chercheur au CRPP, sur la physique de la matière molle, à la retraite depuis 2017.
Mme Tamarelle, chercheur en Neuroendocrinologie

- Introduction par Mme Gaelle BUJAN, Déléguée Régionale,

Elle souhaite la bienvenue aux participants, et confirme que le CNRS a la volonté de relancer les activités de cette association,  y compris avec la Délégation Régionale sur le thème notamment de la Qualité de Vie au Travail (QVT). Elle propose que le siège social de l'Association soit situé à la Délégation Régionale, et confirme que les salles de réunion de la DR peuvent être mises à disposition de l'Association.
Elle souhaite retrouver les membres de l'association très nombreux prochainement.

- M. A.Calas , délégué régional pressenti de l'A3 Aquitaine, remercie Mme Bujan pour son excellent accueil ainsi que lors de la rencontre avec Mme Gorrichon, présidente de l'Association.

M. Calas présente son parcours. Il est émérite depuis 2008, il a été au CNRS de 75 à 81, mais pas à Bordeaux. Et il est revenu sur Bordeaux en 1981 mais avec un poste à l'Université. Il  travaille actuellement comme Pr émérite dans le domaine de la microscopie électronique, à l'IINS, chez Daniel Choquet. C'est ce dernier qui lui a proposé de prendre en charge le relancement de l'A3 en Aquitaine.

- M. Calas présente le diaporama, transmis  par Mme Gorrichon, et mis à jour  par ses soins.

L'A3 a été créée par François Kourilski et bénéficie du soutien de la Direction Générale du CNRS. Elle a son siège à Meudon.
Comme l'a proposé Mme Bujan, il faudrait que l'A3 Aquitaine développe des liens avec la Délégation Régionale.
Au sujet du comité régional Aquitaine, le représentant qui est noté c'est M. Pingand. Il a oeuvré il y a quelques années pour l'association, mais n'a plus de temps à y consacrer.

La cotisation annuelle est de 25 euros. Il y a des négociations en cours avec l'Administration des Finances pour obtenir une déduction fiscale.
Chaque adhérent reçoit le magazine de l’A3 et le Journal du CNRS.
Pour le financement des activités, la région a droit à 5 euros par adhérent.
Il n'y a pas de compte en banque au niveau régional, c'est le national qui gère.
M. Calas ne voit pas la nécessité d'en avoir un dans l'immédiat. Toulouse pour sa part vient juste d'en ouvrir un.

- Prochaines réunions 2018 au niveau national concernant l'A3 :

  • CA des représentants régionaux le 29 mars à Meudon.
  • AG nationale, les 7-8 juin à Nancy.

- Projets d'activités 2018 en Nouvelle Aquitaine

  • AG en janvier,
  • Lettre de liaison,
  • Les conférences (sur les travaux de Hawking, sujets des Prix Nobel : trouver des conférenciers sur l' importance des rythmes biologiques, le découpage du génome.

- 1ère activité proposée par M. Calas, sur la trame suivante :

(matin, visite labo, déjeuner pris en commun, après-midi plutôt culturel)
matin à partir de 10 h : visite de l'IINS, présentation des thématiques de Neurosciences à Bordeaux et visite du BIC avec démonstrations des nouvelles microscopies....

  • déjeuner restaurant Le Soufflet ou autres propositions ;
  • après-midi visite château Les Carmes Haut Brion.
  • Date proposée : le 14 mai 2018, si possible
  • Il est possible d'amener les conjoints

Organisation activités :

  • Choix d'un jour fixe : plutôt le lundi (1er lundi du mois lorsque c'est possible), les mardis et jeudis beaucoup d'activités CAES,
  • Choix d'une fréquence (plutot tous les 1 mois ½)
  • Choix d'un lieu : les membres de l'assemblée proposent la Maison des Suds (amphi, salles contiguës...) ;

- Les partenariats :

Plusieurs associations sont proposées par M. Calas, notamment l'UTL, le CAES, la Fête de la Science, y sont ajoutées : l'Association Terre Océan, http://www.terreetocean.fr/
la Société d'Astronomie de Bordeaux https://www.afastronomie.fr/structures/societe-astronomique-de-bordeaux

M. Calas présente l'Association Pétronille https://petronille.org/why-not-wine-art-louis-nain/, qui est centrée sur la visite de la ville, chaque mois des conférences et des visites très spécialisées de Bordeaux et en dehors.
UTL : Université du Temps Libre : http://www.bordeaux.fr/o15461

Proposition de Bureau de l'A3 :
Délégué Régional : M. CALAS
Membres du bureau : François BROUT, Marie-Noelle BESSON, Mireille TAMARELLE

Vote favorable à l'unanimité de l'Assemblée.

 

Retour sur la 1ère Journée scientifique et culturelle avec l’A3 CNRS

1ère journée scientifique et culturelle de l’Association A3 Nouvelle Aquitaine en partenariat avec le CLAS de Bordeaux
Vendredi 18 mai 2018
Cette première journée de l’A3 Nouvelle Aquitaine, préparée par le Professeur André Calas, s’est déroulée sous un beau soleil ce qui a permis aux onze participant(e)s (retraité(e)s du CNRS) de se déplacer agréablement d’un lieu à l’autre.
A partir de 10 h, la partie scientifique avait pour but de nous faire découvrir les neurosciences à Bordeaux et nous montrer dans le cadre de deux ateliers les nouveaux appareils de microscopie photonique et électronique.
Le Centre Broca Nouvelle Aquitaine inauguré le 28 septembre 2017, communique par des passerelles avec l’Institut François Magendie et avec la Plateforme de génomique fonctionnelle. Ce sont 30 000 m2 destinés à permettre d’avancer dans la connaissance du fonctionnement du cerveau, sain ou malade, depuis l’échelle moléculaire jusqu’aux comportements normaux ou pathologiques, et aux patients qui reçoivent des soins hospitaliers dans un cadre universitaire.
Mme Claire HERZOG (directrice du LabEx BRAIN) nous a fait une présentation de Bordeaux Neurocampus, fédération de recherche qui rassemble 650 scientifiques d’une vingtaine de nationalités différentes, 49 équipes de recherche et 6 start-ups.
Elle nous a également fait un focus sur Le LabEx BRAIN : Ce labEx a obtenu une dotation de 20 M€ sur 10 ans. Il est construit selon trois axes : recherche, formation et transfert. Il finance notamment des fins de thèses afin de permettre aux étudiants de publier avant de quitter le laboratoire. L’Ecole des Neurosciences pour sa part organise des sessions de 3 semaines de formation qui accueillent entre 20 et 40 étudiants.
Nous avons pu visiter l’une des 20 plateformes de recherche et plateaux techniques, le BIC (Bordeaux Imaging Center), qui dispose de différentes salles équipées de microscopes et de bureaux tous neufs.
Atelier microscopie électronique : M. Etienne GONTIER, très pédagogue, nous a conduit dans différentes salles : l’appareil de cryofixation LEICA, l’appareil de MET et le nouveau microscope à balayage équipé pour les reconstructions 3D. Un débat s’est instauré avec l’un des participants sur la question suivante : quelle est la meilleure unité de mesure l’angström ou le nanomètre ? Pour l’ingénieur biologiste c’est le nanomètre, pour le physicien c’est l’angström.
Atelier microscopie confocale et microscopie STED avec Mme Christel POUJOL
Comment obtenir l’image la plus détaillée d’une épine dendritique avec la microscopie STED ? Les échantillons fluorescents des synapses de souris fournis par les chercheurs, font l’objet d’analyses approfondies afin de trouver les meilleures techniques à utiliser afin de répondre de manière précise à leurs questionnements.
Vers 12 h 50 nous nous sommes dirigés vers le restaurant Le Soufflet, http://www.restaurant-soufflet-bord... qui nous a permis de partager des plats succulents, dont le fameux canneleterole. L’ambiance conviviale, a permis d’échanger beaucoup d’idées pour les prochaines journées scientifiques.
A 14 h 35, une promenade digestive nous a menés au Château des Carmes Haut Brion http://www.les-carmes-haut-brion.com/ Mme Sylvie FLEURY nous a fait l’historique du Château, la visite de l’ Installation de vinification, ainsi que celle du nouveau chai de Philippe STARCK
Ce domaine remonte à 1584 et bénéficie d’un magnifique parc datant du 19ème siècle. Le château n’a été ouvert à la visite qu’en 2015. Il est le seul château a avoir une adresse sur Bordeaux. Les 6 ha de vignes sont traversés par le ruisseau du Peugue, sous une futaie de cèdres chauves et de platanes bicentenaires. Sous la forme d’une lame brute et minimale, conçue par le designer Philippe Starck et l’architecte Luc-Arsène Henri, le nouveau chai a été inauguré le 24 juin 2016.
Cette 1ère journée scientifique et culturelle s’est terminée par une dégustation de deux millésimes des vins de Carmes Haut-Brion. Des millésimes composés de 40% de Cabernet-Franc, de 18% de Cabernet-Sauvignon et de 42% de Merlot.
Tous les participants étaient fort heureux d’avoir pu participer à cette sortie scientifique et culturelle et se sont bien promis de reconduire ce type de journée.
Remerciements à M. Choquet, Mme Herzog, Mme Poujol, M. Gontier, Mme Fleury, M. Calas et au CLAS de Bordeaux (Mme Roudier et Mme Kadour).

Portfolio
Présentation de Mme Herzog Atelier Microscopie avec M. Gontier Le chai du designer P. STARCK Le groupe visite le chai Mme Fleury explique les différents cépages

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus