Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

 

PUBLICATIONS

De la Minéralogie à la cristallographie André Perrin, Christiane Perrin et Nathalie Audebrand. Quelle est l’organisation intime de la matière qui nous entoure ? Cette question a taraudé l’Humanité depuis l’Antiquité comme le montrent les questionnements des philosophes grecs. Il a fallu attendre la fin du siècle des Lumières pour voir émerger une approche réellement scientifique avec le développement de la minéralogie, grâce notamment à des savants tels que Romé de l’Isle ou l’abbé Haüy. Les lois qui régissent l’organisation interne des cristaux ont ensuite été établies d’une manière purement théorique. Une avancée considérable s’est produite avec la découverte des rayons X, qui a donné naissance à la radio-cristallographie, permettant la résolution des premières structures cristallines au tout début du 20ème siècle. La cristallographie s’est développée depuis très rapidement et est devenue incontournable dans les sciences de la matière (physique, chimie, matériaux) et de la vie (biologie et santé, avec les structures des médicaments et des protéines). Ce cahier, avec une approche épistémologique, illustre les grandes étapes de l’évolution de la minéralogie vers la cristallographie en mettant en lumière les collections de l’Université de Rennes 1 et la contribution significative au développement de cette nouvelle science de scientifiques rennais de renommée internationale.

http://www.rennesensciences.fr/n-13-de-la-mineralogie-a-la-cristallographie-a211364580

 

 

 

La classification périodique des éléments André Perrin et Christiane Perrin. Les cahiers de Rennes en Sciences n° 7, mars 2020. ISBN 978-2-490-401-07-9

Ce cahier retrace l'histoire de la classification des éléments depuis les premières tentatives chez les Grecs jusqu'aux travaux de Mendeleev. Et même au delà car ce travail continue encore !

https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb46572029t

 

 

EXPOSITIONS 

 

 

 

La classification périodique des éléments a 150 ans https://bibliotheques.univ-rennes1.fr/la-classification-periodique-des-elements-150-ans

En 1869, le chimiste russe Dmitri Mendeleïev publiait le fameux tableau périodique des éléments appelé parfois « tableau Mendeleïev ». Avant d’aboutir à un tel résultat, beaucoup d’autres chimistes ont essayé d’organiser les différents éléments chimiques. Les tentatives se multiplient aux 18e et 19e siècles avec des chimistes français comme Antoine Laurent Lavoisier ou Jean-Baptiste Dumas.

L’exposition retrace cette histoire de la classification des éléments, depuis l'Antiquité, à l’aide de posters réalisés par Mme et M. Perrin, enseignants-chercheurs retraités de l'Université de Rennes 1.

 

La santé des végétaux : https://bibliotheques.univ-rennes1.fr/la-sante-des-vegetaux

2020 est l'année internationale de la santé des végétaux. À cette occasion, la BU Beaulieu a fait dialoguer des enseignants et chercheurs de l'Université de Rennes 1, des livres anciens et des objets scientifiques à travers posters, vitrines et présentations. L'exposition explore en 8 posters plusieurs aspects de la santé des végétaux :

  • Un focus sur Lucien Daniel et la botanique appliquée,

  • La présentation de la station d'entomologie de Rennes,

  • Un développement sur la rouille du blé,

  • Le point sur quelques maladies emblématiques : le mildiou de la pomme de terre, le phylloxéra de la vigne,

  • La  pollution des plantes par les éléments traces métalliques (ETM) des sols,

  • Une solution : le contrôle biologique du puceron, poster accompagné d'une vidéo de 3 minutes réalisée par les auteurs du poster,

  • Confinés dans la serre avec des coccinelles

https://bibliotheques.univ-rennes1.fr/la-sante-des-vegetaux

Exposition : Enseigner la physique, tout un art ! -  agenda Niortagglo https://www.niortagglo.fr › agenda-du-musee › agenda

Les prémices de l’enseignement expérimental de la physique au siècle des Lumières.

La pédagogie expérimentale est née à la fin du XVIIe siècle. En France, au cours du XVIIe siècle, les Jésuites enseignent dans leurs collèges une physique dogmatique qui, progressivement, va se détacher d’Aristote et s’inspirer de Descartes en étant soucieuse d’expérimentation. Les physiciens présentent leurs expériences au public, introduisant ainsi dans les écoles de physique la raison et l’expérience.

Mais c’est surtout l’Abbé Nollet (1700-1770), collaborateur de Dufay et de Réaumur, qui lance la physique expérimentale en France et la mode des cabinets de physique. En 1738, il publie son premier ouvrage Programme ou idée générale d’un cours de physique expérimentale et ses Leçons de physique expérimentale éditées en six volumes entre 1743 et 1748. En 1795, sont créées des Écoles centrales dans chaque département de la République dont l’enseignement prévoit un professeur de physique et chimie expérimentales.

L’exposition sera l’occasion de montrer une soixantaine d’instruments pédagogiques et didactiques du XVIIIe et du XIXe siècle, parmi lesquels les très prestigieux microscopes dits de Magny, opticien parisien du XVIIIe siècle, fournisseur de la  cour du roi Louis XV ou bien la machine pneumatique de l’abbé Nollet, provenant des plus grands lycées français, du CNAM, de l’École Polytechnique, du musée Lambinet de Versailles, du musée Lorrain de Nancy entre autres.