Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Photo de Pierre Halais

Rencontre interrégionale du 6 mai 2022 : visites de l’abbaye de St Savin et de la cité médiévale de Chauvigny.

Cette rencontre fut l’aboutissement d’un projet, initié par nos amis bordelais et centre- val-de –Loire, et largement partagé par les poitevins qui furent les premiers à l’organiser. Seize personnes ont pu admirer les magnifiques peintures de l’abbaye de St Savin, les châteaux de la cité médiévale de Chauvigny et sa collégiale St Pierre chef d’œuvre de l’art roman en Poitou.

De Charlemagne à Prosper Mérimée, l’abbaye a connu de nombreux aménagements. Sous la conduite d’une guide, nous pénétrons dans l’abbaye. Celle-ci, « la sixtine du Poitou » inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco nous permet d’admirer fresques religieuses et peintures en plafond retraçant la vie des moines de cette époque. Ces peintures superbement conservées n’ont pas été retouchées, c’est la condition imposée pour bénéficier de l’inscription à l’Unesco. Après une visite très commentée de plus d’une heure, nous sommes invités à parcourir le bâtiment conventuel, lieu de vie des moines.

Après cette matinée bien remplie, nous nous retrouvons au restaurant pour reprendre des forces et échanger informations, anecdotes, dans une ambiance conviviale. Mais c’est déjà l’heure de repartir pour Chauvigny distant d’une vingtaine de kilomètres.

Au bout du cheminenent à travers la cité médiévale, nous nous sommes regroupés autour de la guide qui va nous promener passant d’un château à l’autre. Le point culminant, au vrai sens de l’expression, fut le donjon du château de Gouzon. De là-haut on découvre un magnifique panorama de la ville « basse ». Et puis nous sommes guidés jusqu’à la collégiale St Pierre : la construction commencée vers 1100 se poursuit jusqu’au 13ème siècle. Classée monument historique en 1846, l’ancienne collégiale St Pierre est l’un des édifices les plus prestigieux du Poitou roman.

C’est déjà fini!, chacun rentre chez soi, la journée fut belle, enrichissante et ne demande qu’à être renouvelée.

                                                                         

Serge Sapin