Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Retour
Visite du musée du Pastel : 17/06/2021

Visite du musée du Pastel : 17/06/2021

Pour retrouver les contacts un peu distendus par les restrictions imposées par la crise sanitaire nous avions organisé une visite du musée du pastel situé dans le château de Magrin à une quarantaine de kilomètres au nord est de Toulouse.

Une douzaine de nos membres se sont donc retrouvés par une belle après midi, le 17 juin à la porte du château abritant le Musée.

Les parties les plus anciennes de château datent du XIIème, agrémentées d’une façade renaissance au XVIII ème construite grâce aux revenus engendrés par le commerce du pastel . Il a été racheté dans un triste état dans les années 70 par l’actuel propriétaire Mr Ruffino qui s’est attaché à sa restauration.

Les salles de ce château abritent un petit musée consacré aux wisigoths (Toulouse a été capitale de leur royaume pendant plus d’un siècle) mais surtout une salle offrant de nombreuses informations sur la culture du Pastel, les étapes allant de la cueillette des plantes à la production de la teinture bleue qui a fait la fortune de cette région pendant plusieurs siècles.

storage?id=2138985&type=picture&secret=2Vq96WAkY5ZW6WDy0sT093vBPyqjuF9GWHEoU1mK&timestamp=1644080832

Un authentique moulin à pastel est également exposé avec sa meule de près de 200 kg. Il permettait d’écraser les feuilles de la plante pour les transformer en une sorte de pâte ( d’où le nom Pastel). C’est cette pâte, et non le jus extrait, qui contient les molécules donnant les propriétés tinctoriales. Cette pâte est ensuite manuellement façonnée en forme de boules de la taille d’une boule de pétanque appelée cocagnes ( d’où le nom, pays de cocagne qui , vu les bénéfices engendrés par ce commerce est devenu synonyme de pays de grande richesse).

A l’étage un séchoir utilisé pour que les cocagnes soient desséchées . Plus de 100 000 cocagnes pouvaient y être entreposées. Les actuels séchoirs à maïs ou à tabac que nous pouvons voir sont les descendants de ces séchoirs à pastels.

A l’extérieur nous avons pu voir les plantes elles même ( famille du colza) dont les feuilles (et non la fleur ) sont broyées. Nous avons pu comparer avec l’indigo dont la plante est une sorte d’arbuste de la famille des acacias.

La culture du pastel a été protégée notamment par Henri IV (hébergé au château alors qu’il était en grand danger lors d’un déplacement non loin de là) qui prit un décret punissant de mort ceux qui se utilisaient l’indigo , concurrent du pastel, dans les teintureries du royaume. Plus tard Napoléon 1er favorisât également la culture du pastel pour s’assurer de l’approvisionnement en teinture pour les uniformes des soldats de l’empire.

D’autres utilisations en peinture ( à l’origine de ce qu’on appelle les teintes pastel) ou en pharmacologie sont également exploitées. Les méthodes modernes semblent permettre d’obtenir les substance colorantes en quelques mois alors que l’élaboration traditionnelle du XIIIième nécessitait deux ans entre la cueillette et la mise à disposition de la teinture.

Un certain nombre d’entre nous ont pu revenir avec quelques graines de pastel pour expérimenter eux même la culture de cette plante dans leurs jardins. Dans deux ans nous feront un point sur les résultats de cette initiative.

Après ces deux heures et demi de visite et la prise de photo traditionnelle, nous avons pris le chemin du retour sans nous douter que cette journée pouvait encore nous surprendre. En effet sur le chemin du retour nous avons croisé le chemin d’une sorte de tornade avec une pluie battante, une luminosité très faible et des bourrasques de vent d’une violence inouïe qui couchait des arbres de bonne taille en travers de nos routes. Fort heureusement pas de dégâts sur nos véhicules et nos personnes mais nous avons donc, en prime, assisté à un spectacle rare.

storage?id=2138986&type=picture&secret=9aiqpB4KO3NGAneHaq4F7quSYAwkISerIhOuUgGY&timestamp=1644080882
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Déambulation dans l'univers des femmes scientifiques (26 avril 2022)

Déambulation dans l'univers des femmes scientifiques (26 avril 2022)

26 avril 2022 – campus Rangueil - Université Paul Sabatier, ToulouseLe mardi 26 avril, par une...

Yvan SEGUI
16 mai 2022
Visite de la plateforme Hydrogène, 18/11/2021

Visite de la plateforme Hydrogène, 18/11/2021

Toulouse , campus INPT le 18 novembre 2021Prévue de longue date et reportée pour raisons...

5 février 2022
Escapade à Figeac et ses environs 28/29/9/2021

Escapade à Figeac et ses environs 28/29/9/2021

Nous nous sommes retrouvés 25 membres de l’a3 Occitanie Ouest à 8h à Ramonville pour enfin...

3 février 2022
Visite du musée du Pastel : 17/06/2021

Visite du musée du Pastel : 17/06/2021

Pour retrouver les contacts un peu distendus par les restrictions imposées par la crise...

2 février 2022
Visite pédestre deToulouse le 26/3/2021

Visite pédestre deToulouse le 26/3/2021

Les contraintes sanitaires nous ont conduit à annuler ou reporter les évènements prévus mais...

26 mars 2021
          INITIATION à la LECTURE des HIEROGLYPHES

          INITIATION à la LECTURE des HIEROGLYPHES

présente parRichard TISSEYRE25 membres environ de notre association se sont retrouvés le Jeudi...

Yvan SEGUI
1 janvier 2021